Les nouvelles destinations de luxe : L’Islande

Plages tropicales et villas au bord de l’eau, l’ancien modèle des vacances de rêve semble perdre progressivement son statut d’exclusivité. En effet, les pays du Nord s’imposent comme de nouvelles destinations tendances pour les personnes fortunées. Parmi eux, l’Islande, qui se place en première position dans le classement des destinations émergeantes pour 2018. Ce nouveau marché offre aux professionnels du luxe la possibilité d’imaginer des expériences de haute volée dans un cadre nouveau. Nuit dans une chambre en forme de bulle pour contempler les aurores boréales, survol des volcans en hélicoptère ou encore bains dans les sources chaudes, les possibilités sont aujourd’hui nombreuses pour satisfaire les exigences des clients les plus aisés.

 

L’Islande, petite île méconnue avant l’éruption du volcan Eyjafjöll qui perturba le trafic aérien mondial, fait face à une hausse exponentielle de sa fréquentation touristique. Avec une croissance du tourisme supérieure à 160% depuis 2010, le pays bat ses propres records chaque année. Source incontestable de profit pour l’économie islandaise, le tourisme impacte de plus en plus les populations qui s’opposent au flux massif de voyageurs arrivant chaque jour par l’aéroport de Keflavik, au Sud-Ouest du pays.

En marge de ce tourisme de masse, le segment de l’hôtellerie de luxe cherche à se positionner en proposant des expériences hors du commun, en limitant l’impact sur cet écosystème fragile. La tendance s’impose dans la conception de bâtiments résolument modernes et harmonieusement intégrés au paysage. Les compagnies s’attèlent alors à offrir à leurs clients une expérience à la fois naturelle et singulière. C’est le cas d’un des établissements les plus réputés du pays, le Ion Adventure Hotel. Construit dans le parc national de Thingvellir, il propose des prestations haut de gamme à une heure de la capitale Reykjavik. Bénéficiant d’une vue imprenable sur les plaines islandaises, le complexe est alimenté par la deuxième centrale géothermique du pays qui exploite les failles du volcan Hengill. Construit en hauteur sur des piliers en bétons, l’hôtel se démarque par ses intérieurs modernes et conçus à partir de matériaux recyclés. Un bassin extérieur offre aux hôtes la possibilité de contempler le paysage rocheux et hostile, tout en profitant d’une eau chauffée à quarante degrés. S’inscrivant toujours dans cette démarche éco-responsable, le complexe entretient des relations de commerce équitable avec les agriculteurs locaux, qui alimentent le restaurant en produits frais.

Par sa richesse géologique, l’île offre une multitude d’opportunités aux investisseurs désireux de contribuer au développement du secteur premium islandais. Un exemple de cette volonté qualitative est l’expansion du Blue Lagoon, la station thermale la plus prisée du pays. Depuis cet automne, le Moss Hôtel imaginé par le cabinet Basalt Architects propose pour plus de 2400€ la nuit, une suite luxueuse en plein cœur du champ de lave et des bassins turquoises. Enfin, dès Mars 2018, l’extension du complexe permettra aux clients désireux de payer un supplément, d’accéder à des bassins privés ainsi qu’à services de restauration personnalisés.

 A l’échelle nationale, cette dynamique se traduit notamment par l’émergence de formules « all inclusive » qui proposent un large choix de parcours et d’expériences inédites. Parmi lesquelles des excursions dans les plus belles sources chaudes du pays mettent un point d’orgue à ces séjours atypiques.